La kinésiologie de reprogrammation


Le mot kinésiologie est d’origine grecque signifiant étude du mouvement. Elle fut développée dans les années soixante aux États Unis par un chiropraticien, Georges Goodheart, qui découvrit que chaque muscle était en relation avec un organe du corps. Il pouvait poser une question à une personne et obtenir une réponse, oui ou non, grâce à un test musculaire, selon la force ou la faiblesse de la réponse musculaire.

L’utilisation de la kinésiologie

Depuis, ses travaux ont été développés dans différents champs d’application. En fait, les champs d’application de la kinésiologie sont quasiment illimités. Elle peut être utilisée comme aide à d’autres pratiques ou en tant que pratique unique durant une séance de travail en relation d’aide. Ce test est un moyen de trouver des réponses auxquelles une personne a difficilement accès de manière consciente.

La séance de kinésiologie

La séance peut se vivre de différentes façons. La plus classique est verbale en appuyant légèrement sur un des bras de la personne, ce qui constitue le test musculaire, pour obtenir les réponses aux questions que la personne pose au thérapeute. Ce test de kinésiologie est le plus classiquement utilisé.

La partie reprogrammation de la kinésiologie

La reprogrammation est une application de la kinésiologie. En exprimant verbalement des affirmations qui corrigent une situation que la personne veut modifier, le test musculaire permet de vérifier si les corrections ont été intégrées dans toutes les facettes (aux différents niveaux d’être) de la personne. Ce processus permet à la personne d’être reprogrammée dans le sens de sa demande.

©2008 Olivier Comoy – Tous droits réservés | Conception site web Blak Kat